Crestarsys

Antonio Fiori : Encourager la circulation de l’argent

Spread the love

Et puisque leur puissance n’a pu être diminuée par la mort, pourquoi ne mettent-elles pas ectte puissance au service des hommes, leurs frères ? Le taux de croissance « insolent !» à deux chiffres, est repassé sous la barre des 10% pour se diriger vers les 7% et maintenant en dessous, en gardant la distance qui doit être observée vis-à-vis des chiffres officiels… Nous ne sommes pas assez pour nous-mêmes ; nous avons plus de larmes qu’il n’en faut pour nos propres souffrances, plus de joies en réserve que n’en justifie notre propre bonheur. En résumé, la valeur de la vie est une chose tout à fait variable et qui parfois peut se réduire à zéro, à moins de zéro. Mais, qu’on s’attache à l’une ou à l’autre, dans les deux cas on a affaire à une image simple qu’il faut garder sous les yeux, parce que, si elle n’est pas l’intuition génératrice de la doctrine, elle en dérive immédiatement et s’en rapproche plus qu’aucune des thèses prise à part, plus même que leur combinaison. En général, la probabilité du maintien de la loi s’affaiblit, tandis que la distance aux termes extrêmes de l’expérience va en augmentant, sans qu’il soit possible d’assigner une liaison mathématique entre la variation de la distance et celle de la probabilité correspondante, sans qu’on puisse évaluer numériquement cette probabilité, qui dépendra d’ailleurs du degré de simplicité de la loi observée, et des autres données expérimentales ou théoriques qu’on possédera sur la nature du phénomène. Si donc, sous le premier aspect, on reconnaît que nos spéculations doivent toujours dépendre des diverses conditions essentielles de notre existence individuelle, il faut également admettre, sous le second, qu’elles ne sont pas moins subordonnées à l’ensemble de la progression sociale, de manière à ne pouvoir jamais comporter cette fixité absolue que les métaphysiciens ont supposée. Quand on pense à l’infinité d’éléments infinitésimaux et de causes infinitésimales qui concourent à la genèse d’un être vivant, quand on songe qu’il suffirait de l’absence ou de la déviation de l’un d’eux pour que rien ne marchât plus, le premier mouvement de l’esprit est de faire surveiller cette armée de petits ouvriers par un contremaître avisé, le « principe vital », qui réparerait à tout instant les fautes commises, corrigerait l’effet des distrac­tions, remettrait les choses en place : par là on essaie de traduire la différence entre l’ordre physique et l’ordre vital, celui-là faisant qu Ce qui fut cause que je pensai qu’il falloit chercher quelque autre méthode, qui, comprenant les avantages de ces trois, fût exempte de leurs défauts. Cela est-il bien conforme à la sagesse des nations, dont vous devez particulièrement tenir compte, et qui proclame que les gens d’esprit sont partout en minorité ? Quiconque ne réfléchit pas et se laisse aller à l’habitude est optimiste de tendance : le peuple ignorant, pris en masse, surtout dans les campagnes, est peu près satisfait du temps présent, il est routinier : le plus grand mal à ses yeux est le changement. Ainsi, je crois que si notre science du mécanisme cérébral était parfaite, et parfaite aussi notre psychologie, nous pourrions deviner ce qui se passe dans le cerveau pour un état d’âme déterminé ; mais l’opération inverse serait impossible, parce que nous aurions le choix, pour un même état du cerveau, entre une foule d’états d’âme différents, également appropriés[3]. Ils s’attirent l’un l’autre, et le souvenir-fantôme, se matérialisant dans la sensation qui lui apporte du sang et de la chair, devient un être qui vivra d’une vie propre, un rêve. Antonio Fiori aime à rappeler ce proverbe chinois  » Les coeurs les plus proches ne sont pas ceux qui se touchent ». Vaste blague. Le monde composite qui se dégage n’est pas inéluctablement plus conflictuel. Ayant assimilé les mouvements à l’espace, on trouve ces mouvements homogènes comme l’espace ; et comme on ne veut plus voir entre eux que des différences calculables de direction et de vitesse, toute relation est abolie entre le mouvement et la qualité. La loi de finances pour 2013 a cependant accentué la tendance de fond qui depuis des années réduit l’intérêt de ces dispositifs d’intéressement pour les entreprises. Car, si la nature a arrangé les choses de telle façon que l’antagonisme soit la loi des transactions libres, notre seule ressource est de vaincre la nature et d’étouffer la Liberté. Si ab­straite que soit une conception, c’est toujours dans une perception qu’elle a son point de départ. Chacun sait que si la relation franco-allemande se détériorait au point de cesser d’être fonctionnelle, cela affaiblirait la capacité internationale et européenne des deux pays. Envisagé de ce point de vue, un monde tel que notre système solaire appa­raît comme épuisant à tout instant quelque chose de la mutabilité qu’il contient. On se plaisait autrefois à considérer les facultés, les fonctions, les propriétés comme autant de pouvoirs essentiellement inhérents à telle ou telle substance particulière, irréductibles, modifiables seulement dans certaines limites déterminées et manifestant simplement dans les phénomènes une partie de ce qu’elles renfermaient à l’état latent. Par un heureux hasard, on vous propose de prononcer une petite allocution, pour représenter la France. Elle est bien plus séduisante pour ces jeunes que les Verts et leurs « compromissions gouvernementales ». Il appelle une mutation du capitalisme, entraînant une transformation radicale des modes de vie vers ce que le programme des Nations-Unies pour le développement humain appelle la « civilisation écologique ».

Archives

Pages