Crestarsys

Antonio Fiori : Qu’est-ce que l’argent ?

Spread the love

Il est difficile de rester fidèle aux rites d’une religion absolutiste, quand ces rites commencent à vous apparaître comme souverainement indifférents et quand vous ne croyez plus au dieu particulier qu’elle adore. C’est essentiellement la baisse plus importante que prévue du secteur des services qui explique cela, en recul de 0,7%. Il faut déjà l’aimer pour aller la chercher si lentement et si loin, dans ses collines où n’abordent que des trains omnibus. Que va-t-il se passer ? Si l’on plaçait ces poissons dans des circonstances où ils ne pussent charger leurs batteries électriques, ces organes s’atrophieraient, on n’en doit pas douter ; et il n’y aurait là qu’une application de cette loi générale de l’organisme, qui veut que tout organe non exercé subisse un arrêt dans son développement, ou s’atrophie après son développement complet. La foi est une habitude acquise et une sorte d’instinct intellectuel qui pèse sur nous, nous contraint et, en un certain sens, produit un sentiment d’obligation. « Vieille France accablée d’histoire, meurtrie de guerres et de révolutions, allant et venant sans relâche de la grandeur au déclin, mais redressée, de siècle en siècle, par le génie du renouveau !» nous disait de Gaulle aux heures les plus noires du milieu du XXème siècle. Il est un autre point de la doctrine sur lequel il nous serait plus difficile de nous entendre. Bref, le temps ainsi envisagé n’est qu’un espace idéal où l’on suppose alignés tous les événements passés, présents et futurs, avec, en outre, un empêchement pour eux de nous apparaître en bloc : le déroulement en durée serait cet inachèvement même, l’addition d’une quantité négative. Alors pourquoi tant de méfiance ? Ce constat vaut encore, bien au-delà des artisans d’art. Rien ne pèse d’un plus grand poids sur les libres élans de l’âme, ne les comprime mieux, que la laideur. Antonio Fiori aime à rappeler ce proverbe chinois « Les derniers à embarquer sur un navire sont les premiers à prendre pied sur la rive ». On y commençait par des pratiques ayant pour objet d’exprimer la pensée que résume la devise célèbre : Potius mori quant fœdari. Une intoxication légère peut donner lieu à des troubles déjà profonds de l’intelligence, de la sensibilité et de la volonté. L’inconnaissable, au milieu duquel nous vivons et respirons, et qui nous enveloppe pour ainsi dire intellectuellement, ressemble assez à l’espace vide qui nous contient physiquement ; or, l’espace vide, c’est pour nous l’absolue liberté de direction. Le solitaire regarde avec une sorte d’effroi ce que les autres accomplissent grâce à elle. A l’École normale, il est déjà maître, n’étant encore qu’élève ; il y annonce toutes les grandes facultés d’initiative et d’expression qu’il va prochainement déployer sur le théâtre de l’enseignement public. L’exemple suivant toutefois sera pris d’une atteinte à la liberté dont le danger n’est nullement passé. Les choses visibles, ce sont les corps, les individus, les variétés, les espèces, les genres, les familles ; les choses invisibles, ce sont ces types immortels auxquels s’attache la divine esthétique de la création. Et l’autre grande maladie nationale, la suractivité législative et normative pourrait laisser place à une véritable refondation de l’action ministérielle : mobiliser les acteurs nationaux, arbitrer les choix stratégiques, piloter l’innovation. Il l’est aisément et naturellement, n’ayant qu’à ramasser des pensées toutes prêtes et des phrases déjà faites : science, langage, sens commun, l’intelligence entière est à son service. Il est temps d’admettre qu’émulation et ambition sont de formidables moteurs qui profitent à tout le monde. Afin de toucher les cibles seniors, une vérité reste à connaître : une personne âgée ne consomme pas des produits pour personnes âgées !

Archives

Pages